Avant-propos / L'appel fondateur / Infos / Statuts / Bureau 2016 / Université d'été franco-allemande / Gremium 2015 / Journées annuelles / Journées 2016 / FDV 40 ans / Jumelages / Echanges d'enfants/ Bade-Alsace / Témoignages /Actualités / vers l'avenir ! / liens /e-mail

 

CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

Pendant des décennies la France et l'Allemagne se sont affrontées dans le sang et la mort. Il a fallu que chaque peuple mesure l'horreur et l'inutilité de ces affrontements, que chaque homme retrouve son coeur et son âme pour qu'un destin commun puisse réunir les deux peuples de France et d'Allemagne.
Deux hommes, Charles de Gaulle, président de la République Française et Konrad Adenauer, chancelier d'Allemagne Fédérale ont initié cette démarche et ont entraîne les deux peuples dont ils avaient la charge dans cette démarche de réflexion d'abord, puis ensuite dans sa concrétisation par le Traité de l'Elysée du 20 janvier 1963 qui organisait le Futur des relations bilatérales, en investissant en premier lieu sur la jeunesse.
Ce Traité a permis des avancées immenses dans nombre de domaines, l'accent ayant été mis en premier lieu sur les jumelages de villes et villages des deux pays : à côté de la relation d'Etat à Etat, c'était à la Société Civile de proposer, de conduire bénévolement ces relations, qui, hormis certaines aides financières régionales et locales étaient difficiles à mettre en place, mais diverses, généralement festives, non organisées sur les plans nationaux ce qui faisait quelque peu désordre.
Il est utile de rappeler ici ou de faire savoir qu'une seule initiative d'envergure avait été prise dès 1956, sous la conduite du chanoine Kir, député maire de Dijon, pour jumeler les villes de Dijon et de Koblenz d'abord, puis la Région Bourgogne avec le Land de Rhénanie-Palatinat ensuite. Cette relation, toujours très active, est exemplaire et elle mérite un site Internet.
Son exemplarité met en évidence toutes les faiblesses et insuffisances dans l'organisation de maintes autres relations bilatérales.
Si l'on ajoute à cela la quasi disparition de l'apprentissage de la langue de l'autre dans chaque pays, on est endroit de suggérer que de nouvelles propositions de structuration des relations franco-allemandes doivent être recherchées.
L'expérience nous indique rapidement deux voies :
- bâtir des relations professionnelles, ce qu'a fait France-Allemagne Vétérinaire.
- travailler sur les unions Région française-Land allemand, ce qui a déjà été proposé.
La profession représente à elle seule une supra-nationalité, le « travail ensemble », soit le Zusammenarbeit, qui n'exclut pas les moments festifs et profondément amicaux et il a sa place tant à l'échelon national qu'au niveau Région-Land.


PRÉAMBULE

A l'occasion de la journée franco-allemande du 10/12/2004, voulue par le Pr Michel Thibier, Directeur Général de l'Enseignement et de la Recherche au Ministère de l'Agriculture, réunissant les représentants de toute la famille vétérinaire franco-allemande de France-Allemagne Vétérinaire, membres actifs, professeurs, étudiants des écoles et facultés, hauts fonctionnaires, deux propos me sont apparus comme illustrant la création et le développement de plus de trente années de relations vétérinaires franco-allemandes :
- Pr Henri Brugère : « Rien ne se crée, rien ne se fait par hasard ». Il est rare qu'à un effet il n'y ait qu'une seule cause. En tant que père de cette relation, je dois dire que sa création est d'origine multifactorielle. M'étant maintes fois exprimé à ce sujet, je renvoie les intéressés à la thèse de doctorat de Michèle Guyet, ENVL 1993.
- Pr Patrick Bénard : « Rien ne se fait sans âme ». Dès avant la création de FDV, c'est-à-dire lors de ma réflexion sur cette possibilité, puis lors de mon appel et lors de l'élaboration des statuts, j'ai tenté de définir une âme franco-allemande. Les ambitions de cette âme sont définies à l'article 2 des Statuts, et à ce jour tous les objectifs inscrits ont été atteints ; que ce soient les rencontres annuelles, les échanges d'enfants, les jumelages des unités d'enseignement, la participation des étudiants, les liaisons avec l'Europe sont en marche.

Si la thèse de Michèle Guyet relate les noms de tous ceux qui ont été à mes côtés , de mon appel à 1993, liste qui depuis 1993 n'a cessé de grossir, il est nécessaire et honnête de faire figurer ci-dessous la liste de ceux, qui , avec moi ont porté la création de France-Allemagne-Vétérinaire, mais je tiens à faire figurer aux côtés des fondateurs les noms des deux secrétaire-généraux successifs, dont le rôle a été et continue d'être essentiel., Horst Petermann et Philippe Virat.

André DESBOIS
Président-Fondateur de FDV


MEMBRES FONDATEURS

Le premier conseil d'Administration est constitué comme suit :

André DESBOIS Président  
 
Gustav HAERTWIG Vice-président   
Paul MORELON Vice-président  
Jürgen REICHARD Secrétaire  
Stephen GUYET Trésorier  
André MAGAT Administrateur  
André CHATRÉ Administrateur
Gilles PERDRIER Administrateur
Oskar MANGOLD Administrateur  
Bernd GUSTEDT Administrateur  
Gerhard FRANK Administrateur  
Gerhard SCHREIBER Administrateur  
Horst HAGENLOCHER Membre actif
Jacques DEBROYE Membre actif


 

RETOUR