Avant-propos / L'appel fondateur / Infos / Statuts / Bureau 2017 / Université d'été franco-allemandeStages 2017 / Journées annuelles / FDV 40 ans / Jumelages / Echanges d'enfants/ Bade-Alsace / Témoignages /Actualités / vers l'avenir ! / liens /e-mail


UN NOUVEL ÉLAN POUR DEMAIN !

France-Allemagne-Vétérinaire est née de la réconciliation franco-allemande, c’est à dire d’un événement sans précédent dans l’histoire des peuples, événement pensé, conduit et développé sur la base d’un idéal humain, européen, donc politique, et mis en place par un CÉNACLE de grands hommes qui avaient la volonté du « plus jamais ça », la GUERRE, et nul n’a le droit d’oublier leur nom, car ils ont vécu et distillé jusqu’à la lie l’innommable horreur de trois guerres « civiles » européennes en moins d’un siècle entre deux grands peuples, avec les flots de sang de leurs fils bus par la terre de France et les torrents de larmes des mères inconsolables en France comme en Allemagne.

De Gaulle recevant Adenauer chez lui, à Colombey, a hissé cette réconciliation à un FAÎTE intouchable, inattaquable, indestructible ; elle a été concrétisée et mise en page dans le Traité de l’Élysée de 1963, lui conférant le niveau d’une religiosité franco-allemande ; ce Traité est tout à la fois Programme, Engagement réciproque, Devoir fondamental, et le trahir serait trahir simultanément deux Nations, deux Peuples.

Les chefs d’État qui se sont succédé depuis ont illustré cette réconciliation historique : Giscard et Schmidt ont voulu la monnaie commune, Mitterand et Kohl  à Verdun ont atteint le sommet de l’émotion… car derrière eux surgissaient les spectres des millions de jeunes hommes morts pour RIEN.

Parallèlement à l’action nationale, notre jeune association reçevait dès sa création le soutien et l’adhésion de notre Conseil Supérieur de l’Orde : le président Amand George, lors de notre congrès de Strasbourg, a présenté FDV à François Guillaume, ministre de l’Agriculture, notre engagement, dans le cadre de notre premier stand ; puis le Pr Cottereau a accepté notre proposition de jumelage ENVL-TiHo Hanovre et ouvert la voie des jumelages ;  le Pr Lapras, à Nantes comme à Lyon s’est engagé de façon permanente dans la conduite des jumelages Nantes-Gießen et Lyon-Hanovre, Christian Rondeau a toujours répondu présent et enfin Michel Baussier a été l’invité d’honneur de poids à Metz.

L’engagement du CSO à nos côtés en fait notre seul membre permanent, représentant et gardien de l’éthique de notre profession, y étant tout à la fois une âme et une conscience... et FDV, qui est un honneur pour la profession, est ainsi valorisée grâce à son apport différent, exceptionnel. Il reste, dans le cadre ordinal, à approfondir et à institutionnaliser une relation harmonieuse avec la B.T.K, alter ego du CSO, à Berlin.

Que l’on ne voie surtout pas dans ces propos le besoin d’un panégyrique, mais simplement le témoignage d’un immense progrès dans l’histoire de l’humanité ; si l’on se réfère aux dernières années, soit depuis 2007, le franco-allemand réussi, certes parfois dans la difficulté, n’a cessé d’intervenir et de peser lourd dans les crises les plus complexes que nous imposent maintenant les deux DRAGONS, héritiers de la mythologie, qui harcèlent le monde, c’est à dire la CRISE FINANCIÈRE permanente et les effets négatifs de la MONDIALISATION.

Les fondateurs-acteurs que nous sommes n’ont pas d’autre ambition que d’être la passerelle qui permettra au concept FDV, que nous avons longuement élaboré et travaillé, d’accéder à un futur digne de son passé. Les statuts, complétés par ceux de la Section allemande (e.V), devenue association reconnue d’utilité publique en Allemagne permettent une liaison souple et riche. Nous ne devons pas voir, nous semble-t-il, le futur de FDV comme une mutation, mais comme un transfert sur l’informatique ; le rôle d’information du site sera développé : échanges d’enfants,  stages étudiants et ensemble des  relations amicales.

Avec le nouveau bureau, élu lors de l'Assemblée générale 2017 à Münster, le rajeunissement des "cadres" est un gage d'excellence pour l'avenir.

André DESBOIS


RETOUR