Avant-propos / L'appel fondateur / Infos / Statuts / Bureau 2017 / Université d'été franco-allemandeStages 2017 / Journées annuellesFDV 40 ans / Jumelages / Echanges d'enfants/ Bade-Alsace / Témoignages /Actualités / vers l'avenir ! / liens /e-mail

ECHANGES D'ENFANTS

 

ECHANGES FAMILIAUX POUR ENFANTS
de vétérinaires français et allemands

Le point 3 du paragraphe 2 des statuts énonce que l'association est à la disposition des familles de vétérinaires français et allemands, membres adhérents de l'association pour organiser des échanges d'enfants pendant les vacances scolaires.

Dès la structuration en profondeur de l'association, lors de l'assemblée générale de 1975 à Lure, sous le patronage de Monsieur Frechin, lors de la répartition des tâches, le poste échange d'enfants avait été confié, en synergie, à René Maillard, praticien à Pesmes (70) et à Franz Braden, praticien à Coblence. Jusqu'en 1987, ces deux amis ont scrupuleusement rempli cette fonction, réussissant l'organisation d'une trentaine d'échanges, malgré un lourd handicap d'inertie dans l'information et la transmission des demandes et réponses.

René Maillard devant être absent de France pour une longue période, j'ai voulu tester ce que représentait ce rôle de liaison entre les familles vétérinaires des deux pays.

1) les délais requis jusqu'alors étaient beaucoup trop longs et perdaient ainsi beaucoup d'efficacité. Comment les raccourcir? Seule la presse professionnelle pouvait le permettre, et dès cette date, en France, la Dépêche Vétérinaire sous la conduite du Dr Michel Jeanney et avec le total assentiment du SNVF nous a permis de collecter et de traiter les demandes.

2) La même démarche était devenue indispensable en Allemagne. Nos amis allemands ne sont pas parvenus à obtenir ce que nous avait accordé la Dépêche Vétérinaire, et il m'a fallu le temps de gagner à notre cause la Bundestierärztekammer pour que son organe de presse, le Deutsches Tierärzteblatt, le seul lu par les 50.000 vétérinaires allemands, puisse nous amener des demandes d'échanges d'enfants.

3) Une fiche d'échange a été élaborée à cette intention, et depuis elle continue à donner satisfaction. Vous la trouverez ici.

4) La bonne exécution de ces échanges est compliquée du fait que trop souvent les demandeurs ont une méconnaissance de l'esprit associatif bénévole et que le service demandé relèverait plutôt du service public; S'ajoute à cela un esprit d'incivilité qui touche environ 50% des demandeurs qui ne donnent aucune information sur la suite de la proposition qui leur a été faite. Fort heureusement le courriel a apporté d'immenses progrès dans ces relations.

Le BILAN de cette action est le suivant :

Depuis 1987 j'ai traité personnellement plus de 300 demandes d'échanges, 150 françaises, 150 allemandes. Il ne m'est pas possible de chiffrer le nombre de demandes satisfaites, mais il atteint au moins les deux tiers. En cette année 2005, j'ai reçu une aide infiniment dévouée de Madame Baldus, épouse du Dr Baldus de Dormagen qui, couplée avec Internet, nous a donné des résultats jamais obtenus à ce jour.

La qualité de membre actif étant requise pour un telle demande, la réussite de cette action contribue de façon importante au renouvellement des membres actifs de France-Allemagne-Vétérinaire.

En CONCLUSION, ce rôle doit être poursuivi, car l'apprentissage de la langue de l'autre, (lorsque l'on a bien admis que l'anglais, même s'il n'est plus qualifiant, est indispensable), c'est-à-dire l'enseignement de l'allemand en France et l'enseignement du français en Allemagne sont appelés à reprendre la place qui leur revient. De ces échanges naissent des amitiés, des relations qui orientent des vies et qui font qu'à ce jour, FDV demeure la seule famille professionnelle organisée.

André Desbois.

Note à l'attention des confrères et de leurs familles
Souhaitant organiser un échange linguistique pour leurs enfants en Allemagne ou en France



- Mettre en relation une famille vétérinaire française avec une famille vétérinaire allemande pour permettre à leurs enfants de poursuivre, améliorer, voire maîtriser totalement la langue de l'autre, en bénéficiant d'un cadre professionnel identique figure en bonne place dans les objectifs statutaires de FDV.

- Cette mise en relation de deux familles éloignées constitue une longue démarche. Elle a été rendue possible grâce à l'amabilité de la presse professionnelle, en France, la Dépêche Vétérinaire, en Allemagne, le Deutsches Tierärzteblatt, en espérant que d'autres pourront aider. La presse professionnelle informe dans un bref communiqué l'objet et la démarche à accomplir: se mettre en relation avec le siège social FDV, ou visiter son site.

- Toutes les demandes sont donc centralisées au siège social de FDV. Dès réception de la demande, il est adressé au demandeur une fiche d'inscription et une fiche de renseignements à remplir et à réexpédier ; après le retour de ces documents, il nous reste à proposer ou à attendre un pau pour proposer au demandeur une famille semblant correspondre à son souhait. Si aucune demande pouvant correspondre au souhait émis n'est listée, il faut attendre la demande qui convienne. Les intéressés sont informés très rapidement, ce qui fait que leur future prise de contact est annoncée. Il leur appartient alors de s'organiser entre eux, mais il est indispensable qu'ils tiennent informé leur correspondant FDV de la suite de cette proposition de relations .

REMARQUES IMPORTANTES :

- Si à ce jour le nombre d'échanges réalisés dépasse largement les 300, si des succès, considérables et durables ont été enregistrés, il existe aussi des échecs dus à des incompatibilités de caractère ou de tempérament entre les enfants, mais fréquemment la démarche est reprise avec succès.

- Un certain nombre d'améliorations doivent être apportées : tout d'abord, il ne faut pas qu'il y ait confusion ou méprise entre les genres : l'action conduite est bénévole, elle n'est ni un service public, ni une affaire commerciale, les comportements doivent être adaptés : retours d'information obligatoires, participation à la vie associative, suivi des demandes. Toute demande a abouti lorsque les demandeurs ont apporté tout leur soin au suivi.

- Nécessité d'engager la demande au plus tôt, dès la rentrée scolaire si possible, compte tenu de l'inertie, comme indiqué plus haut.

EN CONCLUSION :

À ce tournant actuel de l'histoire, personne ne saurait nier que l'ANGLAIS comme l'INFORMATIQUE sont les indispensables PERMANENTS de la société contemporaine, mais comme ils sont obligatoires, donc généralisés, ils sont de moins en moins qualifiants, et c'est ainsi que l'apprentissage de l'allemand trouve de nombreux créneaux et reprend progressivement la place qu'il avait naguère dans ce domaine de l'enseignement des langues.
Ainsi France-Allemagne-Vétérinaire tente de poursuivre une action utile aux enfants des vétérinaires dans le cadre européen.

Nous demandons à chacun d'établir le contact avec la famille souhaitée, puis de nous en informerfrance.deutschland.vet@gmail.com
 
DEMANDES FRANCE                   DEMANDES ALLEMAGNE

 

RETOUR