Décès du Dr Michel Hachet (1922 - 2018), un fidèle de l'association
Michel Hachet s’est éteint à Toul le 31 août 2018, à l’âge de 96 ans. Né le 4 juillet 1922 à Gérardmer, et après ses études à l'école d'Alfort d'où il était sorti en 1946, il avait exercé la profession de vétérinaire durant une quarantaine d’années et fut un membre assidu de France-Allemagne Vétérinaire, nous éclairant toujours des ses connaissances encyclopédiques lors de nos rencontres. Passionné de littérature, d’histoire et d’archéologie, Michel Hachet a fondé et présidé le Cercle d’études locales du Toulois (CELT) ; il fut un temps président de l’Académie Stanislas. Il fut à l’origine de la renaissance du musée municipal, l’actuel musée d’Art et d’Histoire de la ville de Toul, dont il fut le conservateur. Impulsant de nombreuses expositions et autres événements culturels, père fondateur du Prix Moselly (un concours de nouvelles) et conférencier hors pair, il était à l’aise sur de nombreux sujets, de l’histoire de la viticulture au dessin, un art où il excellait, Pour son action au service de la culture locale, le Dr  Hachet avait notamment reçu la médaille de la Ville en 2010, et le grade de commandeur des Arts et des Lettres en 2017.
Décès du Dr André Desbois, président fondateur de France-Allemagne vétérinaire (26 novembre 2017)

Notre confrère André Desbois (Lyon 48), président-fondateur de France-Allemagne Vétérinaire est décédé le 26 novembre 2017 dans sa quatre vingt treizième année. Il aura consacré pendant plus de quarante ans son inlassable activité au bénéfice de la vétérinaire franco-allemande.Il créa l'association en 1974, frappé qu'il avait été par les désastres des deux conflits entre nos deux nations et fut rapidement convaincu que seul le rapprochement entre nos deux grands pays pouvait aboutir à une paix durable en Europe. Il n'a pas compté son temps pour aboutir au résultat que certains d'entre-vous connaissent. En 1970, lors de la création de l'UEVP à Garmisch-Partenkirchen, à l’initiative des présidents Rémy Mornet et Horst Hagenlocher, il fut chargé de la relation franco-allemande. En 1975 eut lieu la première assemblée générale de FDV à Lure, sous sa présidence. En 1981, à l’occasion d’une réunion des anciens élèves de l’École Vétérinaire de Lyon, André Desbois, craignant que la vie associative ne perde l’intérêt profond d’ordre moral qui était le sien, proposa au directeur de l’ENVL de jumeler l'école avec une unité d’enseignement vétérinaire allemande ; l'accord fut immédiat, ce fut avec l’École de Hanovre. Ce premier jumelage, célébré en novembre 1981, fut un grand succès. Puis ce fut le tour des jumelages Toulouse-Munich (1984), Nantes- Gießen (1986) et enfin Alfort-Berlin (1987). André Desbois obtint, grâce à quelques interventions du plus haut niveau, le financement d’un séminaire étudiant annuel par unité jumelée (premier séminaire à Nantes en 1985). Fut mis en place un fonds enseignement pour permettre à des étudiants de participer aux rencontres annuelles FDV. Tout fonctionna magnifiquement jusqu’à la mise en place des programmes Erasmus, l’Allemagne devenant soumise à un forte concurrence. Mais il est nécessaire de bien retenir qu’il y a toujours eu participation d’étudiants, même en nombre restreint, aux rencontres annuelles FDV et qu’ils se sont toujours pénétrés de cette nouvelle âme franco-allemande.Avec l'action opiniâtre du Pr Hoffmann, de Gießen, une autre entité vit le jour en 2013, la FGS (French German Summer School), ou Université d'été franco-allemande, qui continue vaillamment son chemin, avec des programmes de très haut niveau, destinés aux doctorants et post doctorants. Ainsi se sont écoulées près de cinquante années de relations profondes, de travail commun, d’amitié et de nombre de mariages entre nos étudiants ; à notre connaissance, aucune profession n’a conduit une structuration comme la VÉTÉRINAIRE, et nous la portons totalement au crédit d'André Desbois. Son action a été très justement récompensée par plusieurs décorations  : officier de la légion d'Honneur, commandeur dans l'Ordre national du Mérite, et surtout officier dans l'Ordre du Mérite fédéral allemand (Verdienstorden der Bundesrepublik Deutschland), plus haute distinction de RFA.

Nomination du Pr Christophe Degueurce au poste de directeur de l'École nationale vétérinaire d'Alfort
L'Ecole nationale vétérinaire d'Alfort a un nouveau Directeur ! Il s'agit de notre ami (et membre de notre groupe Facebook) le Professeur Christophe Degueurce, enseignant d'anatomie et également conservateur du musée Fragonard, qui a été nommé Directeur de l'ENVA le 27 juillet dernier. France-Allemagne Vétérinaire lui adresse ses plus sincères félicitations. Après la réussite cette année, de la visite d'évaluation de l'ENVA par l'AEEEV, association européenne qui accrédite les établissements d'enseignement vétérinaires, et l'entrée au sein du classement Shanghai, l'ENVA est prête à affronter les défis de demain de l'enseignement et de la recherche vétérinaire ! De nombreux grands chantiers sont à venir. Parmi eux, le Directeur aura à mener à son terme un projet immobilier d'envergure, débuté en 2014, qui devrait aboutir à la rénovation complète du campus de Maisons-Alfort et au renforcement du pôle équin en Normandie. Ce projet permettra à l'ENVA de disposer de moyens performants pour répondre à ses missions d'enseignement et de recherche, au bénéfice des étudiants et des personnels. L'ENVA devra également prendre part et accompagner les débats qui perfusent la profession vétérinaire, et faire évoluer son modèle avec les nouveaux enjeux sociétaux. Cette réflexion sera concomitante d'une démarche participative de grande ampleur qui impliquera chaque membre de la communauté alforienne et qui aura pour objectif de définir un nouveau projet d'établissement pour l'ENVA à l'horizon 2021.
Message du Dr Jacques Guérin, président du Conseil national de l'Ordre des vétérinaires

C’est avec un grand plaisir que je m’adresse à vous par la voix de mon confrère et ami, le Dr François Jolivet, conseiller national de l’Ordre des vétérinaires de France, pour vous témoigner de l’intérêt que les vétérinaires allemands et français ont à entretenir des relations utiles et fructueuses depuis de longues années.
J’attache une importance toute particulière à une approche européenne des problématiques qui touchent la profession vétérinaire et en premier lieu la question de la reconnaissance des qualifications professionnelles au sein de l’UE, pour autant que nous ayons pour ambition que cette reconnaissance soit fondée sur un contrôle avéré des écoles et des universités qui les délivrent, sur la base d’un référentiel de compétences commun et non, pour certains, sur la foi d’une déclaration d’intention reléguant la formation initiale des vétérinaires au rang d’un commerce dont la rentabilité est l’objectif princeps. Le haut niveau de qualification des vétérinaires européens doit être un objectif majeur que l’Allemagne et la France doivent défendre et soutenir devant les institutions européennes.
L’Europe est en profonde mutation accélérée. Nos deux pays n’échappent pas à cette règle. La révolution numérique nous questionne quant aux modalités de notre exercice futur de la médecine et de la chirurgie des animaux au même titre que l’intérêt des investisseurs financiers pour intégrer le capital des sociétés vétérinaires pose la problématique de l’indépendance des professionnels vétérinaires dans l’exercice de leur art au sein de ces sociétés et des établissements de soins vétérinaires qu’elles détiennent.
L’Ordre des vétérinaires de France, en coopération avec le syndicat national des vétérinaires d’exercice libéral, mène actuellement une large concertation, Vetfuturs France dont l’ambition est de réfléchir collectivement à l’exercice des métiers vétérinaires à l’horizon 2030. Une première restitution de nos travaux aura lieu le vendredi 10 novembre 2017 à l’occasion du congrès ordinal de Nancy. Je vous y invite pour que nous puissions ensemble partager nos expériences et nos visions de l’exercice vétérinaire en Europe mais aussi pour fêter les 70 ans de l’ordre des vétérinaires de France. Je serai très honoré de votre présence.

Je vous souhaite de très bonnes rencontres à Münster !
Bien confraternellement.

Le Dr Jacques Guérin (cliché Le Point vétérinaire)
Rencontre entre le président du CSO Michel Baussier et le co-président de FDV Jürgen Feind (14 - 15 décembre 2013)

Lors des festivités de Noël du jumelage entre des villes de Sanvignes-les-Mines (Saône-et-Loire) et de Eisenberg (Rhénanie-Palatinat), voisine de Kusel où auront lieu nos journées 2015, le président Jürgen Feind a participé au Marché de Noël de Sanvignes et a été très heureux que le président du Conseil supérieur de l’ordre Michel Baussier se soit rendu à son invitation, accompagné de son épouse, le samedi le 14 décembre 2013. Jürgen Feind s’est rendu à son tour chez le président Baussier le dimanche le 15 décembre, chez lui à Montceau-les-Mines. De fructueux échanges ont eu lieu sur les ordres vétérinaires en France et en Allemagne, ainsi, bien entendu que sur France-Allemagne Vétérinaire qui entretient d’excellentes et très amicales relations avec l’Ordre national des vétérinaires. Michel Baussier a demandé à Jürgen Feind de transmettre ses sentiments les plus amicaux au comité de la section allemande de FDV, au président de Bundestierärztekammer (BTK) le Prof. Mantel, au président de la Bundesverband der praktizierenden Tierärzte (BpT) le Dr. Götz, au président de la Bundesverband der beamteten Tierärzte (BbT) le Dr. Hartmann et au président de la Landestierärztekammer Rheinland-Pfalz (LTK) le Dr. Luft.

Michel Baussier (à droite) remet à Jürgen Feind 

le rapport annuel de l’Ordre des Vétérinaires

et la revue de l'Ordre des vétérinaire

Promotion du Dr Pierre Haas, président-délégué de FDV, dans l'Ordre national du Mérite

Allocution du président André Desbois :

Messieurs les Présidents, Mesdames, chers confrères, merci à tous pour votre présence à ce témoignage que nous voulons immense à l’intention de notre ami Pierre Haas. 6 avril 2013 : jour combien important de ta vie, cher Pierre, pour toi et les tiens que tu couvres de tout ton amour, car cette promotion au titre si envié de chevalier dans l'Ordre du Mérite national, l'un de nos deux grands ordres nationaux, est le témoignage de la reconnaissance que la République t'exprime pour tes actions, et particulièrement comme président d'une amicale franco-allemande, c'est à dire regroupant le national et le régional. C'est également un jour très important pour l'idéal porté par notre action commune et qu'il m'a été donné de proposer et de conduire en équipe dans la finalité d'une véritable âme franco-allemande, âme que nous avons le bonheur et la joie de vérifier à chacune de nos rencontres vétérinaires franco-allemandes, nationales comme régionales. En sus, nous sommes fiers d'avoir accompli un petit pas de plus par rapport au Traité de l'Elysée qui ne fait aucune référence aux professions indépendantes, ce qui constitue dans ce cas une véritable "nationalité bis", et personne ne peut contester que la Vétérinaire est la seule profession à avoir accompli un tel engagement franco-allemand. L'engagement n'est pas seulement une réconciliation dictée par la raison, elle est une construction colossale sans précédent dans l'histoire des peuples, celle de l'organisation du continent européen pour que le "plus jamais cela" de nos pères et grands-pères règne définitivement parmi nous, mais que de temps faut-il pour cela !
À notre retour de Brunswick, où Stephen Guyet et moi-même avions présenté aux collègues allemands réunis en congrès annuel France-Allemagne débutante, il vint à Stephen l'idée de rendre visite à son camarade d'école et ami très cher, Pierre Haas, suggestion aussitôt acceptée et réalisée. Dès qu'il connut notre objectif, Pierre Haas nous déclara son adhésion totale à notre action. Si aujourd’hui, nous pouvons mesurer la valeur de ton engagement, il est de mon devoir de le rappeler et de le mettre en lumière. Dès 1971, lors de la création de l'UEVP à Garmisch, en tant que responsable désigné par le président Rémy MORNET, ma mission était d'animer la relation vétérinaire franco-allemande ; j'avais établi des rapports de confiance et d'amitié avec le Président Horst Hagenlocher, et je lui avais exprimé devant le brouhaha européen qu'il me semblait indispensable de souder simultanément et étroitement l'action européenne et la relation franco-allemande. Le régional était une grande nécessité pour le Dr Hagenlocher, et dès lors, il y eut le tandem des relations franco-allemandes Desbois-Hagenlocher. Toutes les explications nécessaires figurent dans le texte remarquable de notre ami André-Xavier Heinrich, Quelques dates charnières pour l'AVAB, et je te laisserai, cher Pierre le soin de t'exprimer sur notre exceptionnel ami commun.En 1976 naissait officiellement à Baden-Baden l'amicale Alsace-Bade, et comme tout bébé, avec les balbutiements des premières années. Dès lors, cher Pierre, tu n'as cessé d'œuvrer dans le sens de cet engagement souvent difficile. Tes immenses qualités de bienveillance, nourries par ton souci constant de comprendre l'autre, ont joué un rôle déterminant depuis 1981 comme
vice-président, puis comme président depuis 1988, avec A.X. Heinrich à tes côtés. Me référant à mon idéal, issu du fait que je suis persuadé que j'ai eu l'Allemagne avec moi dès le berceau, j'étais persuadé qu'il y avait dans la profondeur de ton être une richesse de souvenirs, le plus souvent injustes, durs, qu'une immense pudeur t'interdit d'exprimer. Je te remercie profondément de m'avoir communiqué ces souvenirs, et permets-moi de te dire qu'ils ajoutent encore à notre amitié. Par eux, notre connaissance de l'Alsace s'accroît, sois en persuadé.
Au nom du Président de la République, nous vous faisons chevalier dans l’Ordre national du Mérite.

 

Discours de remerciements du Dr Pierre Haas :

Messieurs les présidents de l’association France-Allemagne Vétérinaire, de la section badoise de l’Amicale Vétérinaire Alsace-Bade, du Conseil Régional de l’Ordre des Vétérinaires d’Alsace, Madame le Maire, Madame et Monsieur les Contrôleurs Généraux des Services Vétérinaires, werte Freunde aus’m Badener Land et chers confrères alsaciens de l’Amicale Vétérinaire Alsace-Bade, chers famille et intimes.
Je dois excuser Monsieur le Ministre André Bord qui pensait pouvoir être présent, mais il est souffrant et aurait bien aimé être des nôtres. Grand merci à vous tous d’être venus nombreux ici dans cette Maison du Cercle Européen, maison emblématique puisqu’elle est animée par l’Association du Conseil de l’Europe, pour honorer de votre présence cette cérémonie de remise de l’insigne de Chevalier dans l’Ordre national du Mérite au Président alsacien de notre chère AVAB, sigle de notre Amicale Vétérinaire Alsace-Bade. Grand merci, cher ami Dr André Desbois, Président de l’Association France-Allemagne Vétérinaire, d’avoir accepté de me remettre le dit insigne et pour tes si généreuses paroles à mon égard, égratignant quelque peu, dans certains passages de ton discours formidablement amical, ma modestie, et réveillant aussi quelques souvenirs d’un passé lointain. Tu as su, cher André, créer et réunir autour de toi, voici juste 40 ans déjà, une équipe d’amis, dont les pionniers à tes côtés furent les Drs Michèle et Stephen Guyet, et nous t’avons suivi avec dévouement et une passion éclairée dans la voie européenne que tu as tracée pour notre profession. En 1975 nous étions une petite poignée à t’accompagner avec les confrères allemands à Lure dans les locaux du prestigieux laboratoire vétérinaire Vétoquinol pour participer à la 1ère assemblée générale fondatrice de notre Association France- Allemagne Vétérinaire que tu présides depuis lors avec beaucoup de bonheur et de réussite. Les échanges d’enfants de confrères par-dessus le Rhin, les jumelages de nos quatre écoles Vétérinaires françaises Lyon, Toulouse, Nantes et Alfort (dans l’ordre chronologique) avec les quatre écoles Hochschule allemandes Hanovre, Munich, Gießen et Berlin pendant les années 80, et nos régulières rencontres annuelles alternativement en Allemagne ou en France, sont autant de ponts par- dessus notre grand fleuve européen qui, au lieu de nous séparer comme dans le temps, nous unit à présent. Ces belles réalisations que tu as su mettre en œuvre honorent toute la profession vétérinaire, et elles sont un encouragement permanent pour les relations franco-allemandes et pour l’Europe en général, qui encore aujourd’hui et plus que jamais a besoin de réalisations concrètes pour avancer.
En effet, c’est par décret du Président de la République, publié au Journal Officiel de la République Française en date du 15 novembre 2012, repris par le Ministère de l’Agriculture, notre Ministère de tutelle à nous vétérinaires, que j’ai été nommé, et je cite : « Chevalier dans l’Ordre national du Mérite au titre de président d’une Amicale Vétérinaire franco- allemande, et pour 47 ans de service », ce qui ne me rajeunit nullement. Donc c’est bien au travers de ma personne que notre Amicale Vétérinaire transfrontalière a été très justement honorée au plus haut niveau de l’état français, et cette reconnaissance officielle est de la plus grande importance, confortant de ce fait notre statut de section de l’Association France-Allemagne Vétérinaire présidée par Dr André Desbois. Sachez aussi que Dr Michèle Guyet, ici présente, a soutenu une magnifique thèse de doctorat vétérinaire très remarquée, intituléeL’Association France-Allemagne Vétérinaire, qui fait, entre autres, le récit historique de la naissance et de l’évolution de notre amicale comme section de France-Allemagne Vétérinaire, ce chapitre étant rédigé avec la contribution éclairée de notre ami le Dr André Heinrich. Merci à toi cher ami Dr Edgard Von Cramm, co-Président de l’Amicale, nommée BETV en Allemagne, die so genannte Badische-Elsässische-Tierärzte-Vereinigung. Tu assures avec énergie, de façon constructive et bien comprise le destin de l’Amicale sur la rive droite du Rhin dans ce beau Pays de Bade que nous, Alsaciens, avons appris à mieux connaître grâce à nos rencontres que vous savez organiser à merveille, Dr Mikaëlla Vogt et toi-même.
Je voudrais à présent rendre hommage aux initiateurs de notre mouvement transfrontalier qui a vu naître l’AVAB le 9 octobre 1976 à Baden-Baden : en particulier au Dr Horst Hagenlocher, le visionnaire, avec le Dr André Desbois, de notre rapprochement transfrontalier. Notre ami Horst aurait bien voulu être parmi nous aujourd’hui comme il le confirme dans un récent message. Permettez que j’évoque ici l’engagement sincère et dévoué des Drs Mathias Stulpnagel et Danny Zimmer, présidents-fondateurs de l’AVAB, prématurément disparus. Et encore un hommage appuyé à tous les confrères allemands qui nous manquent aujourd’hui, dont les regrettés Drs Maeder et Kolofrath, et les confrères français, qui ont été convaincus que notre profession vétérinaire avait un rôle de pionnier à jouer des deux côtés du Rhin, car l’Europe continue à se construire, sous l’impulsion du moteur franco-allemand autour d’engagements forts et pérennes, tel le nôtre. Je voudrais saluer la présence parmi nous du Dr Jürgen Esslinger, co-président de l’association Vétérinaire Franco- Allemande, et en profiter pour le remercier d’avoir accepté de mettre à notre disposition ses talents reconnus par tous de traducteur émérite. Permettez-moi encore de remercier de tout cœur le camarade d’École Vétérinaire de Lyon de notre Président André Desbois (comme le monde est petit !), je veux parler de notre ami le Dr André-Xavier Heinrich, Contrôleur Général des Services Vétérinaires. Depuis le début, depuis 1976, vous assurez la lourde tâche de Secrétaire- Trésorier de l’Amicale, travail que vous assumez avec un dévouement sans limites et une fidélité exemplaire à notre mouvement. Cher Dr Heinrich vous avez la chance de connaître l’Alsace comme votre poche, et nous profitons de votre haute vision géographique de notre province chaque fois que nous organisons nos rencontres rive gauche du Rhin : de la Collégiale de Wissembourg à l’Écomusée d’Ungersheim, du Nord au Sud en passant par votre ville natale Ribeauvillé, vous nous avez fait découvrir tant de sites prestigieux. Je citerai encore toute la correspondance que vous assumez à la perfection pour garder les liens avec nos adhérents de l’AVAB que nous voudrions plus nombreux. Au niveau national vous participez régulièrement à la rédaction de la lettre de liaison semestrielle de France-Allemagne Vétérinaire, rédaction qui est sous la haute responsabilité du secrétaire, notre ami Philippe Virat, en évoquant en quelques pages les rencontres de notre Amicale. Je suis fier de pouvoir travailler avec vous cher Monsieur Heinrich et avec les amis du Bureau de notre chère AVAB, en particulier Pierre Vogt, Patrice Robert et Joëlle Wermuth, pour donner un sens élevé à notre mouvement transfrontalier. Nous avons aussi œuvré ensemble pour offrir des bourses d’études à des étudiants vétérinaires alsaciens étudiant en France désireux de parfaire leurs connaissances dans une école vétérinaire allemande. Ils nous sont restés fidèles depuis lors et je voudrais saluer deux d’entre eux qui sont parmi nous : Joëlle Wermuth et Emmanuel Metz.
Je voudrais aussi saluer très affectueusement notre ami le Dr Helmuth Schoder, longtemps l’alter ego du Dr Heinrich à Kehl. Tu as, cher ami, toute notre admiration de t’être tant investi dès l’origine dans notre mouvement professionnel pour dynamiser notre section badoise. Isch ben sehr gléglisch und dankbahr, liebe colleguen und badishen freunden von unseren elsass badishe verband, eusch zu entfangen heute in Strasburg und spätziel hier in dem house vom Europäische Kreis. Isch wunsche dass mihr alle wo hier sind, uns nor sehr oft treffen kennen auf der linke un rechte seit unseren Vater Rhein, mir sind schon so lang zusamen fur die freunschaft zwichen Deutchland und Frankreich hohr zu tragen ! Et permettez encore que je rappelle le bonheur que j’ai eu quand j’assumais les fonctions de président de la section Bas- Rhinoise du Syndicat des Vétérinaires d’Exercice Libéral, de pouvoir travailler en parfaite entente avec Madame le Contrôleur Général Josyane Condé, alors Directrice des Services Vétérinaires à Strasbourg, et avec le Docteur Denis Bilger, Président du Conseil Régional de l’Ordre des Vétérinaires d’Alsace. Grand merci à vous et aux responsables des Services Vétérinaires et du Conseil de l’Ordre autant sur le plan national que régional pour le soutien majeur que vous nous accordez, contribuant ainsi de façon significative au succès du rapprochement professionnel et familial des confrères vétérinaires français et allemands. Je voudrais aussi assurer de ma gratitude tous mes amis rotariens présents, en particulier le Président Norbert Clery de mon Rotary Club Strasbourg Kléber, mes chers amis avec lesquels je respecte avec attention notre devise rotarienne « Servir d’abord ». Merci aussi à toi chère Liliane, pour ta présence. Madame Liliane Sutter est Maire de Schwindratzheim, mon village d’accueil depuis 36 ans. élus tous les deux sur la même liste électorale, nous avons en effet œuvré en toute entente pour le bien des habitants de notre commune autour de la table du Conseil Municipal pendant plusieurs mandats successifs.
Et enfin je voudrais associer à mon bonheur et à l’honneur d’avoir été élevé au rang de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite toute ma famille, ici présente... Merci de tout cœur de votre écoute attentive.

Promotion du Pr Geneviève Bénard dans l'Ordre de la Légion d'honneur
Jacques Godfrain et Geneviève Bénard 
(cliché Stéphane Brizay)

Le 14 juillet 2012, nous avions eu plaisir d’apprendre que notre amie Geneviève Bénard était promue chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur. Cette décoration lui a été remise par Monsieur le ministre Jacques Godfrain le 19 avril 2013 lors d’une cérémonie très amicale dans son village de Villeneuve-Tolosane.Ainsi étaient justement récompensés 40 ans d’enseignement et de recherche à l’École nationale vétérinaire de Toulouse, une activité intense de diagnostic garantissant la qualité des denrées alimentaires, particulièrement le foie gras, et une participation active à l'association France-Allemagne Vétérinaire dont son époux Patrick fut l’un des pionniers à l’École de Toulouse. Comme l’a écrit à Geneviève le Président de cette association, notre confrère André Desbois, malheureusement empêché, « Patrick Bénard était de ces hommes avec qui l'on construit et vous lui avez apporté un soutien sans faille.» Il est certain que, pour toute l’assistance, le souvenir de Patrick était présent à cette cérémonie particulièrement émouvante.Jacques Godfrain rappela les objectifs de l’Ordre national de la Légion d’honneur, la carrière de Geneviève et, en tant que Président du Conseil d’administration de l’École de Toulouse, le souvenir de sa collaboration efficace avec Patrick lorsque celui-ci en était le directeur. Geneviève répondit en remerciant sa famille, ses amis et ses collègues présents ainsi que l’Association France-Allemagne Vétérinaire et l’Observatoire des relations franco-allemandes pour la construction européenne (ORFACE). La remise de cette décoration a été une juste reconnaissance pour tout ce que Geneviève a réalisé au cours de sa carrière

Hommage au Pr Patrick Bénard

France-Allemagne-Vétérinaire a l’immense peine de vous informer du décès du Pr Patrick Bénard, membre titulaire de l'Académie Vétérinaire de France, Inspecteur Général de l’Agriculture, membre actif de l’association, conseiller permanent de son bureau directeur, survenu le vendredi  2 avril 2010. Si toutes ses qualités professionnelles l’avaient conduit au plus haut niveau de l'enseignement vétérinaire européen, sa nature d’homme intelligent, généreux, disponible, voyant loin, en avaient fait un personnage exceptionnel et essentiel dans ce cadre de la vie associative. En binôme avec le Pr Rambeck de la faculté vétérinaire de Munich, en conduisant pendant de longues années le jumelage proposé, conduit par FDV et signé le 22/6/84, il avait fait de ce jumelage un véritable moule pour le futur vétérinaire européen. Jusqu’à ses derniers jours il a travaillé dans ce domaine "enseignement vétérinaire franco-allemand", à réparer les lacunes évidentes, porteuses d’ombre et à faire avancer d’indispensables idées de progrès. France-Allemagne-Vétérinaire sait ce qu’elle lui doit, et puisse l’immense gratitude de ses membres être porteuse, dans cette si dure épreuve, auprès de sa chère épouse et de ses chers enfants, des sentiments de condoléances de tous les membres de l’association.

(Cliché Académie Vétérinaire de France)  
Le président Desbois à l'honneur
Le président Desbois reçoit la cravate des mains
du ministre Christian Jacob, aidé du président Rondeau 
(Cliché P. H.)

Le 13 décembre 2006, M. Christian Jacob, ministre de la Fonction publique, délégué par M. Dominique Bussereau, ministre de l'Agriculture, retenu à Hong-Kong par les négociations de l'OMC, a remis, dans les locaux du Ministère de l'Agriculture (hôtel de Villeroy) la cravate de commandeur dans l'Ordre national du Mérite, à notre président André Desbois, en présence du président Christian Rondeau et de membres du CSO (organisateur de la cérémonie), de membres de notre C.A. et de FDV (J. et H. Brugère, M. et S. Guyet, P. Haas, R. Fredet, P. Virat). Nos confrères Tcheerd Jorna, président de la Fédération vétérinaire européenne, M. Breitling, président de la Chambre des vétérinaires allemands, l'équivalent outre-Rhin du CSO, Michel Thibier, directeur général à la DGER, Patrick Bénard, inspecteur général, membre du C.A. de FDV, Jean-François Michel et Catherine Rogy, conseillers techniques du ministre de l'Agriculture, assistaient à la cérémonie. Mme Colette Buffiere, représentant l'Office Franco-allemand pour la jeunesse et M. Peter Von Vensendonk, représentant l'ambassadeur d'Allemagne à Paris, étaient également présents. Le président Desbois était entouré de son épouse et de ses enfants et petits-enfants.

Dans sa réponse au ministre, en dédiant cette croix, au travers du président Rondeau, à la VÉTÉRINAIRE dans son ensemble et à FDV en particulier, le président Desbois a exprimé combien il regrettait l'absence des membres de notre association (autres que ceux cités plus haut) en particulier ceux qui depuis tant d'années suivent fidèlement cette action. Vous serez donc tous associés au fait d'être reconnus par le plus haut niveau de l'Etat , lors de la rencontre en Auvergne, sous une forme à laquelle nous reflechissons.

Remise du diplôme d'honneur de l'ENVA au Pr Weyrauch (Faculté de Berlin)
Le Pr Cotard, directeur de l'ENVA, remet le diplôme d'Honneur au Pr Weyrauch, en présence du Pr Degueurce, responsables des échanges avec la faculté de Berlin.

​Pour fêter le 20ème anniversaire des échanges franco-allemands entre la Faculté vétérinaire de Berlin et son homologue jumelée l'École vétérinaire d'Alfort, et remercier M. le professeur WEYRAUCH de son implication constante et essentielle depuis de nombreuses années dans cet échange, une cérémonie soutenue par l'A.A.E.A.E.A. (Association des Anciens Éleves et Amis de l'École d'Alfort) a eu lieu le vendredi 4 mai 2007. Un diplôme d'honneur de notre établissement a été remis au professeur WEYRAUCH en présence du Dr DESBOIS, président de France-Allemagne Vétérinaire

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now